Travel in morocco
Guide Touristique du Maroc
maroc maroc maroc maroc maroc maroc maroc maroc maroc
Azilal

La province d'Azilal, à l'est de Marrakech et au nord de Ouarzazate, se trouve au coeur de la montagne dans la partie centrale du Haut Atlas: les sommets y culminent à plus de 4 000 mètres.

C'est dans ces hautes terres que prennent source les plus belles rivières du Maroc: Elles suivent généralement les vallées ouvertes paisibles, souvent boisées et très peuplées, qui séparent les chaînons montagneux, mais parfois elles les coupent de gorges étroites, profondes, de canyons gigantesques, qui témoignent de l'admirable travail des eaux et du temps sur le calcaire et l'argile rouge. Dans ces rivières, souvent très rapides, se pratiquent la pêche sportive, le rafting, le canoë-kayak, et sur les grands lacs de retenue, tous les sports nautiques.

Il pleut dans cette région, surtout à l'automne et au printemps. L'été y est chaud - avec parfois de violents orages - jusque dans les plus hautes vallées. Mais les nuits sont fraîches, et les hivers froids (jusqu'à -20°) avec des journées très souvent ensoleillées et tièdes. Cette province montagneuse, enneigée dès octobre en altitude et jusqu'au printemps, est le domaine d'élection des promeneurs et des randonneurs, à pied et à ski, des grimpeurs, et de tous ceux qui aiment la montagne. L'effort qu'elle demande et les joies - très fortes et authentiques - qu'elle procure.

Les villages du Haut Atlas, très denses sur leurs escarpements, offrent souvent d'admirables points de vue. Rassemblés autour du grenier collectif (igherm) ou de la maison forte (ighermt), leurs constructions présentent une remarquable unité architecturale.

Les murs sont en pisé (terre crue additionnée de chaux et parfois de paille): les côtés exposés aux intempéries sont renforcés de pierres sèches. Tous les matériaux proviennent de l'endroit même de la construction, d'où la très grande harmonie de ces villages dont les couleurs se confondent avec celles du paysage environnant.

Les façades sont agrémentées de pierres sèches, de parements en bois, de solives et de corniches ouvragées: elles témoignent d'un goût artistique très sûr. Les intérieurs les plus riches sont ornementés, murs et plafonds, d'enjolivures peintes, d'arabesques naïves, charmantes et colorées.

•En haute montagne•

On peut faire dans le Haut Atlas d'Azilal de magnifiques randonnées (à pied ou à ski), et découvrir ainsi des paysages grandioses et peu fréquentés, au climat et à l'ensoleillement incomparables; mais aussi une population à l'hospitalité légendaire, qui a su conserver ses traditions ancestrales notamment dans le domaine de l'architecture et du folklore. 

La randonnée pédestre se pratique toute l'année. La période idéale s'étend d'avril à octobre.

La randonnée à ski - le fameux combiné (mulet-ski) propre au Haut Atlas - se pratique de début février à fin avril.

Les adeptes de la randonnée paisible,, à pied ou à dos de mulet, parcoureront les vallées des Ad Bouguemez, des Aït Bouwili et de la Tassout, hautes vallées encaissées entre les massifs du Mgoun au sud, de l'Azourki à l'est, du Rat et de l'Inghamar à l'ouest, particulièrement belles: leurs paysages magnifiques, leurs villages, leur folklore ont fait leur renommée.

Les plus sportifs suivront les circuits de haute randonnée du massif du Mgoun. Ce massif renferme quelques-uns des plus haut sommets de l'Atlas (le Mgoun 4068 m). On y rencontre de belles forêts de pin, d'Alep de genévriers et de chênes-verts. Les hautes vallées sont tapissées de champs étroits, dont les couleurs contrastent avec l'ocre ou le beige des versants nus.

Le massif du Mgoun est le domaine d'élection des touristes sportifs à qui il réserve de belles découvertes. On y pratique, l'été, la randonnée pédestre, le canyonning, le vélo tout terrain, le rafting, le parapente, la pêche à la truite, l'escalade, notamment dans les gorges de Taghia, au sud de Zaouiat Ahansal, les dolomites marocaines où se rassemblent des grimpeurs du monde entier attirés par la beauté et la difficulté du site.

L'hébergement en montagne est assuré en gîtes d'étape, chez l'habitant, en auberges ou en refuges d'altitude.

Les accompagnateurs de montagne de la Campagnie d'Azilal peuvent organiser, à la demande, des randonnées de tout niveau dans le massif du Mgoun.

•En moyenne montagne•

- Demnate, à 46 km d'Azilal sur la route de Marrakech, est l'une des portes du Haut Atlas. Etagée à flanc de rocher cette petite ville ne manque pas de pittoresque. Intéressants remparts (la kasbah date du temps du Glaoui), vergers opulent ou prédominent oliviers, noyers et figuiers. Souk le dimanche.

- A 7 km au sud de Demnate, le pont d'Imi-n-Ifri est un site touristique de premier ordre. Cette arche naturelle d'imposantes dimensions, lancée au-dessus d'un oued, est en fait un bloc rocheux qui naguère formait verrou et que la rivière a entaillé de part en part. Concrétions et stalactites.

- Le site préhistorique d'Iroutane se trouve à 7 km environ d'Imi-n-Ifri par la piste. Il est constitué d'un ensemble de dalles horizontales réparties sur 2 hectares environ, présentant des empreintes de dinosaures fossilisées. C'est un site émouvant et impressionnant qui témoigne de la présence en ces lieux, il y a 65 millions d'années, de ces énormes animaux mystérieusement disparus.

- La cascade des Aït Flalad, que l'on gagne à partir du village de Sorh à 14 km du lac des Aït Adel en remontant la vallée de l'assif Aït Flalad sur 2 km environ, saute d'une hauteur de 25 m environ. Belles concrétions de tuf et très curieuses galeries trodytiques autrefois habitées dit-on. La vallée est verdoyante, parsemée de jolis villages à l'architecture traditionnelle (Sorh, Iguernit, Aït Ihda...).

Les visiteurs peuvent relier ce site, encore très à l'écart, par un intéressant circuit passant par le lac des Aït Adel, la vallée et la cascade des Aït Flalad, Demnate et Imi-n-Ifri.

- La grotte d'Ifri-n-Caïd (environ 25 km d'Azilal): On rejoint le site par une excellente piste à partir de Aït M'hamed. La grotte se trouve sur la rive gauche de l'oued Bernat, près de la "maison du Caïd". Galerie de grandes dimensions sur les 200 premiers mètres; ensuite parcours plus sportif. Beaux volumes, quelques concrétions, présence de chauve-souris dans la grande galerie. L'environnement de la grotte est magnifique: falaises, vallée verdoyante de l'oued Bernat, et superbe "maison du Caïd" chargée d'histoire, au portail monumental et aux plafonds de bois sculpté.

- Les cascades d'Ouzoud, à 36 km à l'ouest d'Azilal, sort un des plus beaux sites du Maroc, et le plus visité de la Province. Elles s'élancent, en éventail et par ressauts de haut. Vallée verdoyante, moulins, vergers et superbe circuit des gorges de l'oued El Abid, à proximité.

- Le barrage de Bin El Ouidane, à 27 km au nord d'Azilal, retient les eaux de l'oued El Abid et de l'oued Ahansal; sa centrale hydroélectrique produit le quart du courant marocain. Son lac de retenue, d'une superficie de 3 800 hectares, est grandiose. Sur cette immense étendue d'eau que cernent les versants rouges de la cuvette de Wawizaght, tous les sports nautiques sont possibles: natation, voile, planche à voile mais aussi pêche sportive (blackbass, sandre, brochet) et chasse, sur les hauteurs boisées environnantes.

Mais on peut aussi flâner dans le Haut Atlas, s'y détendre en toute quiétude au milieu d'une nature magnifique.

L'hiver, de grandes randonnées à ski sont organisées: c'est le fameux combiné "mulet-ski" marocain, qui permet de traverser le massif par les principaux sommets.

Du sud au nord, on relie Ouarzazate à Azilal: d'ouest en est, Telouet à Zaouiat Ahansal, en randonnées de 6 à 10 jours. Ces randonnées, pour autant, ne s'adressent pas à des spécialistes surentraînés: il suffit de savoir skier, et d'être capable d'endurance.

L'hébergement est assuré en gîtes d'étape, chez l'habitant et en refuges d'altitude.

- Tizi N'Tirguist et les gravures rupestres: A 10 km environ de l'oued d'Abachkou, dans le jebel Ghat, sur le circuit de randonnée Demante-Tabant, le site témoigne du séjour en ces lieux d'hommes préhistoriques, originaires du Sahara alors en voie de désertification. Très nombreuses représentations d'armes, de combats, de scènes de chasse... Un site magnifique, un émouvant mémorial des temps anciens.